• Rencontre avec Mathieu Morlet

    Le vélo : une histoire de famille

    Le BBL Hergnies se veut être un groupe familial. La famille Morlet le démontre bien avec dans l’équipe le pére Jean Pierre et les deux fils : Matthieu et Nicolas. Une même passion les réunit tous : le vélo. Matthieu voudrait bien suivre les traces du père. Il part pour sa deuxième année de compétition et espère bien honorer sa place au sein de l’équipe.

    Dominique Bertout l’a rencontré afin qu’il nous retrace ses débuts dans le vélo et évoque son début de saison.

    D.Bertout : «  Comment es tu arrivé dans le vélo ? »
    M.Morlet : «  J'ai débuté le vélo en compétition l'année dernière après avoir fait quelques saisons en tant que simple cyclotouriste. J'ai eu quelques problèmes de santé durant quelques années qui m'ont empêché de débuter plus tôt. Ca a été dur psychologiquement de voir mon père et mon frère sur le vélo alors que moi je ne pouvais que regarder. Maintenant c’est devenue une force mentale. Le vélo est une histoire de famille, mon arrière grand père était pro dans les années 30, mon grand père a créé le club  de cyclisme dans ma ville et mon père a créé l'école de cyclisme. Autant dire que je suis tombé dedans quand j’étais petit. D'ailleurs je suis actuellement à Orléans dans un centre sportif pour me reconvertir professionnellement pour travailler dans le milieu du cycle avec mon frère Nicolas. »

    D.Bertout : «  Ton meilleur souvenir dans le vélo et à l'inverse le plus mauvais ? » 
    M.Morlet : « Mon meilleur souvenir c'est lorsque j'étais sur la ligne de départ a côté de mon père et de mon frère, mais il y a aussi les moments magiques lorsque j'assiste aux courses professionnels ou l'on peut rencontrer ses stars préférées. A l'inverse je dirais que le plus mauvais moment est lorsque mon père a chuter grièvement a Bourlon il y a quelques années. »

    D.Bertout : «  Pourquoi avoir choisit le club d'Hergnies et un mot sur Benoit Brassard ? »
    M.Morlet : « J'ai choisit le club d'hergnies car Benoit Brassart nous a fait partager les valeurs et l'esprit du club qu'il voulait imposer au sein de sa nouvelle équipe et cela colle parfaitement a mon état d'esprit. Je remercie benoit, laurent et karine d'ailleurs de m'avoir fait confiance. Benoit est un président ambitieux, je considère le club comme une famille car on a tous envie de faire briller les couleurs du club et on sent que l'on est tous soudé. »

    D.Bertout : « Peux-tu nous dresser le bilan de ta 1ère course à Harnes ? »
    M.Morlet : « Je me suis  tout de suite retrouvé  au milieu du peloton. Je me sentais bien pendant les premiers tours, après j'ai senti quelques douleurs dans les jambes. Je n’étais pas bien au mauvais moment dans une relance et  ensuite j'ai pris trop le vent, ce qui ma fait perdre le contact avec le peloton. Mais bon, je n'abandonne jamais alors j'ai finit ma course seul même si cela été très dur. »

    D.Bertout : «  Tes ambitions pour 2011 ? »
    M.Morlet : « Mes ambitions 2011 sont différentes par rapport à celles de l'année dernière. En effet, en 2010 je découvrais la compétition donc je n’avais pas vraiment d'objectifs précis. Cette année, mes objectifs sont de faire de bonnes places, aider les coéquipiers, et montrer le maillot de la BBL le plus souvent possible. Cette saison je suis dans un club structuré avec une ambition affichée. Ca te donne envie d'aller loin et de te sacrifier pour elle. Je voudrais  aussi gagner une course pour remercier Benoit, karine et laurent de m'avoir accueilli au sein de leur équipe. » 

    D.Bertout : «  Tes souhaits pour l'avenir ? »
    M.Morlet : «  Que la team BBL puisse avoir un maximum de victoires, de pouvoir avoir un niveau supérieur sur le vélo, et de pouvoir monter en 3eme catégorie. »


    Après seulement une année de compétition, Matthieu Morlet entend bien mouiller le maillot pour son Président et progresser afin de ramener des places et des victoires au club.

     

    Rencontre avec Mathieu Morlet Rencontre avec Mathieu Morlet