• Rencontre avec Jérome Lambert ( EC Faches Thumesnil )

    4ème Titre en poche pour notre champion Jérome Lambert

     

    Pour la 4ème année consécutive, le champion nordiste Handisport de Faches Thumesnil  Jérome Lambert défendait son titre de champion de France. Une excellente préparation, une motivation et une détermination sans faille ont permis au champion d’aller au bout des rêves en ramenant un 4ème maillot tricolore. Des efforts bien récompensés qui vont certainement lui permettre d’aller encore plus loin. D’autant plus qu’il peut compter sur un entourage entièrement à son cause et notamment celui de sa compagne de championne Mélanie Machu.

     

    Après ce beau titre, le coureur s’est confié au reporter de VELODOM : Dominique BERTOUT

     

    D.Bertout : « Jérome, raconte nous cette course et ce 4ème titre à la clef ? »
    J.Lambert : « C’était une épreuve de 65 km où nous devions parcourir 14 tours d’un circuit vallonné ( pour un nordiste) avec un fort vent. A 4 tours de l’arrivée et  après de nombreuses attaques de mes adversaires, nous n’étions plus que 4 rescapés aux avant-postes. A ce moment, J’ai décidé de soigner une attaque pour tenter de partir en solitaire. Mission accomplie, j’arrive à passer la ligne seul, me laissant le temps de savourer cette victoire. »

    D.Bertout : «  Tes impressions après la course ? »
    J.Lambert : « Pendant les 4 derniers tours, je « m’arracher la gueule »pour tenter de distancer mes compagnons d’échappées. Je pensais à mon amie Mélanie Machu avec qui j’ai fait un deal le lendemain de son National ufolep de Montgueux 2013. Je devais remplir ma part du contrat. Après la course, la première chose que je me suis dis c’est : » Ca c’est fait !!! Maintenant un peu de vacances (3 jours) »Quant au deal , elle vous en parlera peut être mieux que moi très prochainement. »

    D.Bertout : « Décris moi pourquoi tu es toujours aussi fort dans les grands rendez-vous ? »
    J.Lambert : « Un pote marin m’a conseillé de manger beaucoup de boites d’épinards….. Une saison se gère, on ne peut pas toujours être au top. Il faut savoir se préparer en silence,  accepter de faire des courses où l’objectif n’est pas forcement de gagner. Prendre son mal en patience avec le sourire. Et surtout travailler sur le vélo mais également au bureau comme tout le monde (enfin je crois..). Je n’ai pas peur de dire aux cyclosportifs ou coureurs que je croise lors des modestes épreuves dites « valide » que je m’entraine tous les jours pour essayer de les suivre , que je ne vis que pour cela pendant qu’eux sont aux parcs d’attractions avec leurs enfants. C’est le prix que j’ai à payer pour ne pas me faire exploser le « caisson » dès le départ… »

    D.Bertout : «  Le fait d’avoir une compagne dans le vélo qui est compétitive te transcende t’il ? »
    J.Lambert : « J’encadre Mélanie depuis septembre 2012. C’est agréable de rouler avec sa compagne à l’entrainement car je la mets devant pendant 100km et me repose derrière ses fesses. Si elle m’insulte de raton, Je lui réponds : »C’est cela ou cuisine et ménage !!! Tu choisis !!! »

    D.Bertout : «  Quelles sont tes ambitions pour le reste de la saison ? »
    J.Lambert : « J’aimerai représenter la France lors de la prochaine coupe du monde à Madrid fin juillet et aux championnats du monde aux USA (greenville) début septembre après le stage équipe de France du mois d’Aout. »

    D.Bertout : «  Tes souhaits pour l’avenir ? »
    J.Lambert : Mes souhaits pour l’avenir sont assez simple :- arrêter de dire des bêtises que certains pourraient prendre au pied de la lettre lorsque Dominique BERTOUT me demande mon avis. -Que Mélanie se secoue les puces pour faire un podium en course Elite dame Belge. -Qu’elle puisse également me mettre minable en souriant lorsqu’on roule ensemble (elle va y arriver) -sinon gagner au loto même si je ne joue jamais -Battre les cyclistes handicapés de mars et jupiter pour devenir champion interplanétaire et être qualifié pour les intergalactiques. » 

     

     

    Le moindre que l’on puisse dire c’est que le champion n’est pas dénué du sens de l’humour. C’est aussi sans doute l’une des clefs de sa réussite. Quoiqu’il en soit, aujourd’hui s’il est arrivé à un tel niveau, certes c’est parce que le coureur est doué mais aussi parce qu’il travaille comme un forcené pour y parvenir. Chapeau bas pour ce grand champion qui chaque dimanche vient chatouiller les coureurs valides avec une certaine efficacité. Sa route est encore longue et maintenant son prochain objectif sera les mondiaux aux Etats Unis. 

     

    Rencontre avec Jérome Lambert  ( EC Faches Thumesnil ) Rencontre avec Jérome Lambert  ( EC Faches Thumesnil ) Rencontre avec Jérome Lambert  ( EC Faches Thumesnil )
    Rencontre avec Jérome Lambert  ( EC Faches Thumesnil ) Rencontre avec Jérome Lambert  ( EC Faches Thumesnil ) Rencontre avec Jérome Lambert  ( EC Faches Thumesnil )


  • Commentaires

    1
    patyfred
    Lundi 16 Juin 2014 à 19:10

    En effet beaucoup d'humour chez Jérôme,pour ce qui est du deal j'ai bien ma petite idée et je pense que l'on peut dire que c'est plus qu'en bonne voie,c'est en tout cas tout le mal que je souhaite à ce "petit" couple que j'apprécie beaucoup.Encore félicitation à ce sympathique champion qu'il reste ce qu'il est ,j'adore.

     

    2
    Mardi 17 Juin 2014 à 08:27

    Derrière l'humour, beaucoup de sérieux et de générosité. Continuez Jérôme et Mélanie. C'est un plaisir de vous côtoyer au Stab. Beau reportage, Dominique, comme d'hab.happy

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :