• Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM )

    Une vie pour le vélo

     

     

    Dans le peloton, il n’est pas bas mot de dire que certaines personnes se donne à 200 % pour le vélo. Le sympathique coureur de Valenciennes : Alain Crepel en l’un de meilleures exemples. Tout jeune, il va vit prit gout au vélo et a rapidement gravit tous les échelons. Une vrai passion du vélo qui l’a amené à présidé le Club de l’USVM avant de prendre une retraite bien méritée l’an dernier. Il continue néanmoins à suivre le cyclisme de prêt avec toujours une motivation sans faille à en voir sa victoire au Challenge VTT. Un vrai passionné quoi

     

    Le reporter de VELODOM l’a rencontré, le coureur lui a rapporté ses souvenirs et évoqué ses ambitions  futures

     

    D.Bertout : «  Peux tu nous raconter comment tu es arrivé dans le vélo ? »
    A.Crepel : «  Dans les années 60, mon oncle Géry Crépel préside la Roue Quesnoysienne qu’il a fondé. Je vis alors au rythme des exploits des coureurs locaux : J-L Lévèque puis S. Bouche, mais comme je suis pensionnaire ce n’est qu’à l’âge de 19 ans que je fais mes premières courses à la Roue Quesnoysienne avec mes copains Bernard Danesse et Jacky Buret . Mon premier podium : une place de 3° à Comines derrière des gars de La Marlière.

    Quelques années plus tard je crée et préside  la Roue d’Or Cominoise avec Jean-Louis Carpentier et André Parent.  En ce qui concerne la route, j’ai couru en 4° caté FFC,  en 3° puis en 2° mais je n’ai pris des points qu’avec des places de troisième (et aucun point en 2° caté) . J’ai gagné pas mal de sprints de peloton mais il y avait toujours des  échappés devant ! Aucune victoire sur route encore à ce jour (mais c’est pas fini MDR ! ! !)

    Au vu de mes sprints, le CTR Georges Klein m’attire à la piste, je fais 3° d’un championnat Régional de vitesse derrière les Madeleinois M. Legrand et C. Decottignies. Cette année là je fais 9° du championnat de France Universitaire au Havre.

    Sélectionné pour un stage de détection, après tests physiques on me fait froidement comprendre que je n’ai aucune prédisposition pour le cyclisme … dur à entendre quand on est passionné par ce sport ! J’arrête de courir en vélo et me tourne vers le semi-marathon pour m’entretenir physiquement, mais professionnellement je reste au cœur du cycliste. Gérant d’un magasin de cycles à Comines, puis commercial pour les cycles Nord-France et Directeur Sportif de l’équipe de l’US St Omer que Nord-France sponsorise, après avoir passé le diplôme d’entraineur de club BF3 FFC avec option piste. De grands souvenirs d’une équipe de choc avec entre autres J. Dutailly, A. Molmy, E. Revez, A. Boulet et des titres Flandres-Artois à la pelle, sur route comme sur piste, dans toutes les catégories.

    J’ai ensuite pris la succession de Abel Lamarre à la présidence de l’US Saint-Omer et dirigé le vélodrome de Saint Omer. A l’époque je suis aussi correspondant sportif pour « La Voix des Sports – La Voix du Nord » Robert Debels me disait récemment avoir gardé quelques uns de mes articles…sacré Robert ! Je fais aussi les stages pour devenir Commissaire (c’est comme çà qu’on appelait à l’époque les juges arbitres). Commissaire Régional (c’est là que je fais la connaissance à Arques d’un  tout jeune commissaire, nommé Bernard Juteau), puis national FFC et enfin National UCI sous la tutelle de Jean Pitallier. Mes meilleurs souvenirs de l’époque : Président du jury des commissaires au tour de Gironde, au tour du Béarn, aux 6 jours de Grenoble,

     

    Au gré de mes déménagements professionnelles (pour les cycles Raleigh à la grande époque de Raas, Knettemann, Peeters, Winnen et consorts) j’entraîne les clubs de Voiron (Isère) et j’entre au comité directeur de la FFC du Dauphiné Savoie, puis j’entraine le club de Mont de Marsan  (Landes). C’est les débuts du VTT en France, je participe aux 24 heures de Paris VTT au sein de l’équipe TI-RALEIGH. 

    D.Bertout : «  Tu as dirigé pendant quelques années l'USVM, tes impressions après tout cela ?
    A.Crepel : « 
    C’est à  la fin des années 90 que je reviens habiter dans le Nord, près de Valenciennes et reprends une licence de commissaire National FFC en Flandres-Artois. Au décès de Marcel Cavalier je prends la Présidence de l’US Valenciennes Marly et je découvre l’UFOLEP où je retrouve quelques vieilles connaissances comme Marc Dely ou encore Robert  Debels que j’avais fait débuter à la Roue Quesnoysienne.. 

    C’est en 2008, à 59 ans, en conduisant Florian,  le plus jeune de mes fils,  dans les courses Ufolep que me vint l’irrésistible envie de remonter sur le vélo  !

    En 2010,  mon ami Jean-Marc Lebout accepte de  jouer les « poisson-pilote » pour moi dans les derniers kilomètres de quelques courses, résultat 4° à Maulde, 4° à Gondecourt et 4° à Dechy. A chaque fois je règle le peloton au sprint mais il y a trois échappés devant ! de super bons moments quand même.

    Meilleures places en 2011 : 3° à Frévent et 6° à Verlinghem

    L’an dernier ma meilleure place c’est à Feignies dans un  sprint de 40 coureurs je fais 5°.  Quand on n’a pas de prédispositions pour ce sport il faut se contenter de petits plaisirs à sa portée n’est-ce-pas ?  MDR.

    Mais j’ai quand même le sentiment d’avoir apporté bien d’autres choses au cyclisme aussi bien FFC que Ufolep ! 

    Cette année j’ai quitté la Présidence de l’US Valenciennes Marly et passé la main à une jeune équipe présidée par Karine Ducrocq (il faut préparer l’avenir, être Président n’a jamais été pour moi une fin en soi). 

    J’ai réussi à relancer l’USVM en mettant en valeur trois principes qui sont fondamentaux à mon point de vue :

    • Le dépassement de soi, (c'est-à-dire avoir un esprit de compétition, courir régulièrement, pas pour faire du cyclotourisme ni du dilettantisme, pas non plus pour freiner en vue de la ligne d’arrivée afin de ne pas monter de catégorie).
    • L’esprit d’équipe (parce que le cyclisme est un sport individuel qui se gagne en équipe)
    • Le respect de l’autre (que ce soit coureurs, dirigeants ou bénévoles) 

    Je laisse un club à l’ambiance familiale, affilié à la FFC et à l’Ufolep,  qui compte plus de 70 coureurs dont la moitié de jeunes de moins de 16 ans (c’est là ma plus grande fierté !) et qui vient de remporter le challenge interclubs de Maulde, signe de sa bonne santé !

    L’USVM c’est aussi et surtout son école de cyclisme, avec des groupes de niveaux, des éducateurs, des accompagnateurs, des parents avec leur véhicule pour ouvrir et fermer la route, des jeux cyclistes d’adresse. » 

    D.Bertout : «  Tu as réalisé une belle saison de VTT avec notamment le gain du Challenge, tes impressions ? »
    A.Crepel : «  Cette année je n’ai pas fait de coupure après la saison route et j’ai décidé de prolonger par une saison dans les sous-bois en décidant que ce serait la toute dernière du genre. J’ai eu le grand plaisir d’aller au National de cyclo-cross et j’ai joué à  fond le challenge de régularité  VTT . Super ambiance que les courses VTT Ufolep. Je garderai longtemps en mémoire les encouragements de tous les compétiteurs, quelles que soient leur club ou catégorie,  et leurs accompagnateurs.

    Un grand bonheur que d’avoir pu remporter le challenge de régularité (j’ai enfin trouvé quelque chose à gagner qui était à ma portée MDR) 

    D.Bertout : «  Comment se passe la 1ère moitié de la saison sur route ? »
    A.Crepel : « Çà ne se passe pas super bien pour moi sur route en 4° catégorie, car les moyennes ont beaucoup augmenté depuis deux ans, peut-être y a-t-il  trop de coureurs « encore jeunes » et performants qui se complaisent dans la 4° catégorie et ne veulent pas monter. Ils ne marquent pas de points à l’arrivée mais assurent des trains d’enfer qui mettent « dans le rouge » beaucoup d’anciens, leur laissant peu d’espoir de faire une place de temps en temps (même l’exceptionnel et inusable Marcel Levas n’a pas encore pu en gagner une seule cette année !), et sans un tout petit espoir, aussi ténu soit-il, pas de plaisir !  Mais une nouvelle réglementation est à l’étude, attendons de voir comment elle sera appliquée dans le Nord-Pas de Calais ! Mes meilleures places pour l’instant cette année : 11° à Lieu St Amand – 12° à La Bassée – 14° à Bergues -16° à Acheville. Mon meilleur souvenir : l’échappée avec Raymond Wicquart, Marc Dely et Jean-françois Lecoeuvre à Acheville : on a eu plus d’1mn15 d’avance … même si çà n’a pas duré …MDR »

    D.Bertout : «  Quelle sont tes ambitions cette année ? »
    A.Crepel : «  Je souhaitais aller au National Cyclo-cross : c’est fait, Je souhaitais gagner le challenge de régularité VTT : c’est fait, Je souhaitais aller au National  VTT : J’étais sélectionné mais un décès proche m’a détourné du sujet. Je souhaitais aller au National route : çà c’est raté ! La saison VTT étant maintenant close, après une coupure  je vais préparer la fin de saison route avec toujours le même objectif : tenter de gagner une course sur route ! »

    D.Bertout : «  Tes souhaits pour l'avenir ? »
    A.Crepel : «  Le Cyclo-cross et le VTT c’est définitivement fini pour moi ! En 2014  l’objectif sera une place dans les 5 premiers au départemental sur route en vue d’une sélection au National route Vétérans C !  Pour avoir une petite chance d’y arriver  il faudrait que je m’exile dans un club du Pas de Calais où la concurrence est moins vive dans cette catégorie. Mais qui voudrait de moi ? MDR

    Et puis il y a toujours ce « manque » . Plus jeune j’ai gagné quelques épreuves sur piste, plus récemment je suis allé deux fois au National de cyclo-cross, j’ai gagné une épreuve VTT et le challenge de régularité VTT mais cette fameuse victoire sur route me manque toujours ! 

    J’espère par ailleurs pouvoir continuer quelques saisons à m’occuper du site des engagements Ufolep que j’ai créé il y a maintenant deux ans (10 000 engagements depuis le début de la saison route) et dont les « à côté » sont aussi dévoreurs de temps : plus de 300 e-mails traités depuis le 1° janvier. »

     

     

    Un dévouement sans compter pour ce sympathique coureur qui a définitivement tiré un trait sur les courses cyclo cross et VTT malgré sa victoire au Challenge. Un seul souhait maintenant : remporter une course sur route. Gageons qu’avec de l’ambition et de la motivation, il y parviendra. 

     

    Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM )
    Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM )
    Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM )
    Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM )
    Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM )
    Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM )
    Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM )
    Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM )
    Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM ) Rencontre avec Alain Crepel ( Team USVM )


  • Commentaires

    1
    Raymond WICQUART
    Lundi 8 Juillet 2013 à 23:13

    Je te promets, Alain, que si ça se présente, un jour, je me mets à la planche pour que tu en gagnes une. Super article, merci à tous les 2

    2
    dauchy jean-jacques
    Samedi 4 Octobre 2014 à 22:48

    que de souvenir,la photo de la roue quesnoisienne avec colpaert et bernard danesse,moi meme j'ai encore le maillot .par contre quelle carriere tu realise ,chapeau pour l'amour que tu a pour la petite reine et je pense que tu a amené bien des jeunes dans ton sillage.

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :